Quiela MX Blenda luz.jpg

Quiela

d'après  Cher Diego, Quiela t’embrasse d’Elena Poniatowska.

Jeu : Odille Lauria 

 

Dramaturgie & mise en scène : Guillermo Leôn

Assistance à la mise en scène : Alma Rosa Bernai (Mx) &  Martha Ordofiez (Fr) 

 

Conseil littéraire & version française : Chloé Lavalette

 
Son et lumière : Guillermo Leôn

 

Conseil scénographique : Carlos Calvo

 

Régie : Juliette Labbaye 


Costumes : Edith Traverso & Pierre-Yves Loup-Forest 
 

Graphisme : Guillermo Leôn

 

Assistance en production & technique : Priscilla Morales

 

Communication & presse : Enrique Saavedra
 

Producteur exécutif : La Fleur de Tequio - Odille Lauria. 
 

Production : taller 7A, Tequioméxico, La Bolita Compagnie, FONCA-C.E.

Cher Diego, Quiela t'embrasse d'Elena Poniatowska, est un récit épistolaire court, dans lequel l'auteure imagine les lettres envoyées de Paris par la peintre Angelina Beloff à son mari, Diego Rivera, aux alentours de 1920, des lettres auxquelles ce dernier ne répondra jamais ...
 

Née à Saint-Pétersburg en 1879, décédée à México en 1969, Angelina Beloff connue sous le petit nom de Quiela, fait la connaissance de Diego Rivera au début du XXème siècle, elle devient sa première épouse.

Ils vivent dans l'effervescent du Paris de Picasso, de Juan Gris, de Modigliani et d'Apollinaire, par ailleurs leurs amis.

Partageant la recherche artistique - mais aussi la misère, le froid, la maladie, la guerre...et les multiples infidélités de Rivera - ils ont un enfant qui meurt à seulement quatorze mois.

Lors de la Première Guerre mondiale qui entraîne une grande pénurie, Diego finit par rentrer à México, tandis que Quiela reste à Paris, et peint. Lui ne reviendra jamais.

Des années plus tard, Quiela part, elle aussi, pour le Mexique.

Un jour, elle croise son ancien mari au Palais des Beaux-Arts de la capitale.

Mais Diego ne la reconnaîtra pas ...

" Je ne peux pas dire au gendarme que c'est mon enfant mort qui me rend malade.

Je ne peux pas lui dire que c'est l'amour de toi qui me rend malade.

Je ne peux pas lui dire que ça m'arrive parce que je suis une femme. "

La Bolita Compagnie

18 Impasse des Américains - 36 000 Châteauroux

labolitacie@gmail.com

La bolita cie – Châteauroux métropole – Délos – Indre – région centre val de loire -  Sabine Claite - SAUTER Karine - LABBAYE Francis - LAMATIERE Niko - Le testament de Vanda - J.Pierre Siméon – Equinoxe scéne nationale de Châteauroux – le SAS – les rouquins – serpents et escalier – novencento pianiste – chinoiserie - Caterine Roux - Romain Blondeau - Juliette Labbaye - Jean-Marc Aubin- théâtre – dansse – spectacles- le 9cube – les anges au plafond- imedia-